Comment préserver la santé de son rongeur domestique ?

- - bon plan internet

Les rongeurs font partie des animaux les plus fragiles du monde. Leur santé peut facilement se détériorer. Cela pourrait être causé par leur environnement, par leur alimentation ou encore par d’éventuelles maladies. Dans le cas d’une domestication, il est préférable de prendre des mesures d’hygiène afin de favoriser le bien-être de son petit mammifère. Voici quelques conseils à suivre pour que son boule de poils puisse se porter en bonne santé.

Assurer son hygiène

Pour que les rongeurs aient une bonne hygiène, leur propriétaire doit préparer régulièrement leur zone d’activité. Pour cela, leur cage doit impérativement être propre. C’est un animal très sensible. Dans cette tournure, il faut éloigner toutes formes de menace : acariens, puces, poux, etc. Il est alors préférable de nettoyer et de désinfecter régulièrement le lieu où ils vivent. Par ailleurs, ils doivent disposer d’une litière convenable à leur confort. Dans tous les cas, il faut penser à laver sa bestiole à l’aide de produits adaptés à leur état sanitaire. Une manière d’empêcher la chute de leur fourrure et de leur donner une bonne odeur.

Vérifier son alimentation

Hamster, rat, cochon d’Inde, gerbille, souris, octodon ou chinchilla, toutes ces espèces de rongeurs doivent avoir une alimentation équilibrée. Ce sont des animaux omnivores. Ils risquent de manger tout ce qu’ils trouvent à leur faim, entrainant différentes sortes de troubles pour leur appareil digestif. Le mieux est de composer soi-même leur ration alimentaire en favorisant les grains, les granulés, les fruits et les légumes. Il faut limiter les sucres et les graisses. Avant de leur donner à manger, il faut demander l’avis d’un spécialiste. Ce dernier va énoncer les valeurs énergétiques conformes à chaque animal.

Consulter un vétérinaire

Il ne faut pas attendre que son rongeur domestique tombe malade pour aller chez le vétérinaire. Il n’y a pas mieux placé que lui pour réaliser un bilan complet. Un contrôle médical est nécessaire dans le but d’examiner son pelage, sa dentition, son dynamisme, ainsi que le reste de ses propriétés physiques ou intellectuelles. Si le zootechnicien détecte le moindre symptôme d’anomalies, il faut tout de suite intervenir en suivant ses conseils. En outre, cette optique doit se faire de manière habituelle afin de prévenir toute forme de maladie. Cela permet également de connaître l’état de santé de son NAC.

Combler ses besoins vitaux

Contrairement à d’autres animaux de compagnie, les rongeurs présentent des spécificités sur leur mode de vie. Les griffades font partie de celles-ci. C’est leur manière de se libérer du stress. Quand ils arrivent sur un nouveau territoire, c’est leur manière de marquer leur territoire et de s’y adapter. Certains d’entre eux sont nocturnes (hamster, chinchilla, etc.). Il faut éviter de les perturber pendant la journée au risque de provoquer des troubles fonctionnels à leur organisme. D’autre part, leur propriétaire doit distinguer les espèces sociables des solitaires. Pour ceux qui se montrent plus agressifs, ils pourront attaquer leurs semblables. C’est pourquoi il faut d’abord comprendre les besoins respectifs de son petit animal.

Post Tags:

Comments are closed.